Nicolas Fournier

Nicolas_Fournier1Nicolas Fournier, est originaire de Saint-Étienne de Marans, évêché de La Rochelle, en Aunis. Il est le fils de Hugues Fournier & Jeanne Huguette. Nicolas Fournier est arrivé au Québec en l’an 1664 à bord du navire “Le Noir de Hollande” avec un contrat d’engagement de 3 ans dans ce nouveau pays. Au recensement de 1666 à Québec, il est déclaré âgé de 24 ans et domestique engagé chez Louis Fontaine, pilote de navire. En 1667, selon le recensement, il est engagé chez Jacques Hédouin à Charlesbourg.

Nicolas Fournier passa un contrat de mariage, le 8 septembre 1670 avec Marie Hubert, fille de feu Pierre Hubert & Bonne Brie, originaires de Saint-Sulpice de Paris. “Fille du Roy”, Marie arriva en Nouvelle-France en 1670. Nicolas et Marie Hubert s’épousèrent religieusement dans la chapelle de Beauport le 30 septembre 1670. L’ancêtre Nicolas acheta ensuite une terre, située à Bourg-Royal, en 1670 et agrandit par la suite sa concession en 1682 de quarante arpents et d’une autre terre de quarante arpents encore en 1684. C’était beaucoup de travail pour un seul homme avec une jeune famille à élever. Nicolas & Marie Hubert eurent 6 enfants, 3 garçons : Michel, Jean, Jacques; 3 filles; Marie, Ambroise. et Jeanne, dernière née le 30 septembre 1687 à Charlesbourg. Nicolas décéda 2 mois plus tard le 30 novembre 1687 âgé de 55 ans. Il fut inhumé à Charlesbourg le 1er décembre 1687.

Ruines de l'Église Saint-Étienne de Marans.

Ruines de l’Église Saint-Étienne de Marans.

Marie Hubert se remaria avec un certain Jean Gachet, soldat, le 25 février 1691 à Charlesbourg. Toutefois, l’ on perd la trace de cet homme après septembre de la même année. Il semblerait être retourné en France avec Marie Hubert qui plaça une fille en pension mais qui amènera la dernière, Jeanne avec elle et elle laissera ses autres enfants sur la terre de Nicolas, dont hérita l’aîné des fils Michel. Michel épousa Marie Bériault le 5 juin 1702 à Notre-Dame-de Québec. Ce couple eut 3 enfants dont 2 filles qui se marièrent. Aucune trace du fils Michel, né en 1704 à Charlesbourg. Michel & Marie Bériault décédèrent la même année en 1711 à quelques semaines d’intervalle.

C’est par les deux derniers fils, Jacques Fournier marié à Françoise Blanchon le 27 novembre 1708 à Beaumont et par Jean Fournier marié à Madeleine Fradet le 23 novembre 1711 à Beaumont aussi, que Nicolas & Marie Hubert assurèrent une forte descendance à travers toute l’Amérique du Nord. Jacques & Françoise Blanchon eurent 15 enfants dont 6 fils et 3 filles qui se marièrent et s’établirent dans les régions de Bellechasse, Dorchester et la Beauce, et leurs descendants en Nouvelle-Angleterre et au Manitoba. Jean & Madeleine Fradet eurent 10 enfants dont 3 décédés en bas âge. Quatre fils et une fille se marièrent. Les quatre fils quittèrent à tour de rôle la région de Bellechasse pour s’établir dans les environs de Montréal. Jean-Baptiste, établi dans la région de Terrebonne ne laissat pas une descendance très nombreuse, malgré ses deux mariages. François-Martial n’eut que des filles qui ont survécu et se marièrent dans la région de Montréal.

Michel, fils de Jean & Madeleine Fradet, marié à Madeleine Lévesque en 1762 à St-Laurent, Montréal laissa une nombreuse descendance surtout en Ontario. Pierre autre fils de Jean, de son second mariage avec Marie-Josephte Jahan vers 1748 alla s’établir à Saint-Roch-de-l’Achigan et il laissa une grande lignée en Outaouais et en Ontario aussi.

Par Armelle Fournier, généalogiste et archiviste ©